Mairie de Serraval

Vous êtes ici : Accueil > Vie municipale > Accueil de la Mairie > Un peu d’histoire

Un peu d’histoire

L’agriculture

L’AGRICULTURE A SERRAVAL
Dès le Moyen-âge, les habitants de la vallée dépendent essentiellement de l’agriculture et de l’élevage. On cultivait des céréales (froment, seigle, orge, avoine, blé).On fournissait le foin (bonne qualité), la paille pour couvrir les toits de chaume, un peu de bois. Chaque ferme avait son potager et on cultivait ses légumes et ses pommes de terre. On élevait des bœufs, des vaches, des veaux, des chèvres, des moutons, des cochons et quelques chevaux. Les échanges commerciaux ont (...)

L’école et Serraval

Vers 1784, suite au don de Pierre André Cohendet (bourgeois de Reims et né à Serraval) et à la condition que les habitants du village offrent les matériaux, le curé de Serraval Claude Donat-Nicoud propose de construire la première école, pour les garçons. Deux pièces adossées à l’ancien presbytère furent construites vers 1787. Auparavant, le seul enseignement dispensé était le cathéchisme. Plus tard, à la Sauffaz, on créa une petite école pour garçons et filles. Vers 1840, les sœurs de Saint Joseph, à la (...)

L’habitation, la vie quotidienne

L’HABITATION
Aux XVIIème et XVIIIème siècles, les maisons de Serraval et du Bouchet étaient modestes. On ne possède pas de forêts. Le bois était réservé aux nobles, pour leurs constructions, leurs cheminées et leurs fours. On utilisait avec parcimonie le bois pour les charpentes et on palissait les granges d’arcosses (branches de saule).

On construisait les murs en pierre (calcaire de la Tournette, tuf de Plan-Bois et de la Frasse, gypse du Sulens) pour le niveau principal et souvent la (...)

L’histoire de la région et Serraval

Lors des fouilles archéologiques de la Balme de Thuy, on trouve trace de silex et quartz utilisés comme outils et armes, il y a quelque 10 000 ans. Avant le 4ème millénaire, l’homme de la région était un prédateur : il chassait, pêchait et cueillait. Dès cette période, il devint cultivateur et éleveur tout en restant chasseur. Vers 6500 avant Jésus-Christ., on domestique la chèvre (originaire du Moyen-Orient), le mouton (domestication du mouflon). Plus tard, le boeuf (souche directe de l’auroch), le porc (...)

La vie économique

LA POSTE ET SERRAVAL
Vers 1900, un bureau de poste est installé à Serraval, il est géré par MM.Deplante, Goy et Lavorel. Le titulaire distribuait le courrier à pied et son épouse tenait le bureau de poste.
Plus tard, le service est assuré par F. Cugnet qui tient également « l’hôtel-pension de la Tournette ». A la gare de Thônes, il déposait son sac de courrier, en fin de matinée, il remontait à Serraval avec des voyageurs, desservant également Les Clefs et Le Cropt. Dès 1929, un service automobile (...)

Les dates évènements de Serraval

1784 : Projet de construire la « Maison école » pour les garçons (?) par le curé de Serraval.
1792 : Unification de la Savoie à la France.
1815 : La Savoie est « rendue » au roi de la Sardaigne.
1830 : Construction de la première mairie à Serraval.
1847 : Le dernier ours de la région fut tué.
1860 : Les Savoie sont annexées définitivement à la France.
1864 : Construction de l’église actuelle (St Maurice) de Serraval.
1866 : Construction de l’école communale de Serraval. Architecte : M. Ruphy.
1868 : (...)

Origines de Serraval, son patrimoine

SITUATION ET ORIGINES DE SERRAVAL Serraval doit certainement son nom à sa situation géographique, en encaissement de fond de vallée. Son nom vient de « Serra Vallis » c’est à dire « serrure de la vallée », d’après l’historien Foras. C’est un lieu de passage à égale distance de Faverges et de Thônes. Mais depuis longtemps, les relations familiales, commerciales et religieuses se sont tournées vers Thônes.
ARMOIRIES DE SERRAVAL Le 1er décembre 1989, le conseil municipal a adopté la conception de ces (...)